juré


juré

juré, ée [ ʒyre ] adj. et n.
• v. 1200; lat. juratus jurer
I Adj. et n.
1Anc. dr. Qui a prêté serment en accédant à la maîtrise, dans une corporation. Syndics et jurés d'une corporation. Juré vendeur de volaille. Maître juré.
2 Adj. Ennemi juré, implacable, dont on a juré la perte. ⇒ déclaré.
II N. (1704 d'ab. « jury ») Dr. Citoyen, citoyenne appelé(e) à faire partie d'un jury; membre d'un jury. Les jurés d'une cour d'assises. La jurée. Jurés titulaires et jurés suppléants forment la liste de session. Serment des jurés. Absolt Les jurés : les membres du jury à la cour d'assises. Les jurés ont déclaré l'accusé innocent.

juré nom masculin (latin juratus) Citoyen désigné par voie de tirage au sort en vue de participer au jury d'une cour d'assises. Membre d'un jury quelconque. ● juré (homonymes) nom masculin (latin juratus) jurer verbe

juré, ée
adj. et n.
rI./r
d1./d adj. et n. m. Qui a prêté le serment requis pour l'exercice d'une fonction.
d2./d adj. Loc. fig. Ennemi juré, déclaré et irréconciliable.
rII./r n. m. Membre d'un jury.
|| DR Citoyen, citoyenne appelés à siéger dans le jury d'une cour d'assises.

⇒JURÉ, adj. et subst.
DR. ET HIST. DES INSTIT.
A. — Adj. et subst. (Personne) qui a prêté serment en accédant à la maîtrise dans une corporation. Chirurgien, écrivain juré; juré crieur. Sont-ce (...) des jurés priseurs de budget, qui décréteront l'argent nécessaire aux galeries, aux musées (BALZAC, Œuvres div., t. 2, 1832, p. 466).
En partic. Membre élu d'une corporation ou choisi par le maître de métier pour faire respecter les règlements de la corporation. Jurés de la corporation. Il était juré de sa communauté (Ac. 1835, 1878). Dans l'ancienne organisation pour confréries ou corporations, nul ne pouvait être admis à la maîtrise sans avoir présenté cette pièce [le chef-d'œuvre] au jugement des syndics, jurés et gardes-métier (SAND, Compagn. Tour de Fr., 1840, p. 81). On créa des « jurés vendeurs » pour surveiller la qualité des produits et l'on fixa même les prix de vente et les quantités de harengs qu'il était permis d'acheter (BOYER, Pêches mar., 1967, p. 7) :
1. Les candidatures à la maîtrise sont posées devant le corps des maîtres et jurés du métier, qui favorisent les fils de maîtres et se montrent très rigoureux, semble-t-il, en certains métiers, pour l'admission de ceux qui ne le sont pas.
FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p. 72.
Maître-juré. Spécialiste confirmé. Les auteurs à la mode, qui se croyaient les maîtres-jurés du métier, s'émurent de voir un nouveau-venu [Balzac] leur passer d'emblée sur la tête (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 55).
Vx, p. iron. [P. réf. à MOLIÈRE, Avare, I, 3] Maître juré filou. (Ds LITTRÉ, Lar. 19e-Lar. Lang. fr.).
Métier juré. ,,Celui qui détenait le monopole de la profession`` (Lar. Lang. fr.). En France, l'ensemble des règlements concernant les corporations et les métiers jurés a été supprimé par Turgot en 1776 sous l'influence des économistes libéraux (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1968, p. 18).
B. — Adj. Qui a prêté solennellement le serment exigé pour une fonction de l'exercer scrupuleusement. Traducteur juré. La nuée des architectes d'école, patentés, jurés et assermentés (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p. 130). Je vois à votre habit que vous êtes de Pingouinie. Je connais votre langue; je suis interprète juré (FRANCE, Île ping., 1908, p. 192) :
2. ... lorsqu'il falloit prononcer sur la façon et sur le prix d'un ouvrage ou travail mécanique. Alors les juges appeloient des experts jurés [it. ds le texte], et l'ouvrier étoit jugé par ses pairs...
BONALD, Législ. primit., t. 2, 1802, p. 85.
C. — Au fig. Ennemi juré. Ennemi implacable avec lequel il est impossible de se réconcilier. Il [le chien] n'oubliait point les renards... ceux-ci étaient ses ennemis jurés (PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 168).
D. — Citoyen juré (vx) ou juré, subst. masc. Citoyen choisi par le sort sur une liste annuelle pour faire partie du jury de la Cour d'assises. Appel, serment des jurés; juré titulaire, suppléant; premier juré. Le Président : Déclarez aux citoyens jurés les faits qui sont à votre connaissance (Procès conspir. 1er Consul, t. 1, 1801, p. 308). Les jurés se retirèrent pour délibérer (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Tombe, 1884, p. 969). — La qualité de juré. — Un militaire en activité ne peut être membre d'un jury criminel (LUBRANO-LAVADERA, Législ. et admin. milit., 1954, p. 81) :
3. On a tiré au sort ce matin... sur les douze jurés... (...) il y a trois cultivateurs, deux officiers retraités, un médecin d'Aygueperse, deux boutiquiers, deux propriétaires, un manufacturier, un professeur, tous des braves gens, des hommes de famille et qui voudront un exemple...
BOURGET, Disciple, 1889, p. 228.
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin XIIe s. « personnage qui a prêté serment au roi, vassal » (Lai du cor, 171 ds T.-L.); 2. ca 1200 « membre du conseil d'une commune bénéficiant, sous serment, d'une délégation des pouvoirs du seigneur pour s'administrer et rendre la justice » (Beuve de Hantone, I, 6921-6924, ibid.); 3. 1260 « maître ou valet qui était commis, par serment, à la garde et surveillance d'un métier » (E. BOILEAU, Métiers, I, XXI, éd. Lespinasse et Bonnardot, p. 9), d'où p. plaisant. maître juré « professionnel, spécialiste » 1668 maître juré filou (MOLIÈRE, L'Avare, I, 3); 4. a) 1588 « membre d'un jury de tribunal (en Angleterre) » Les douze hommes jurez (Trad. d'un pamphlet d'apr. S. LEE ds Transactions from the Bibliographical Society vol. VIII, London, Oct. 1907 ds MACK. t. 1, p. 62); b) 1791 « id. » (en France) (Constitution de 1791, chapitre IV, section III, article 9 d'apr. BRUNOT ds Mél. Baldenspenger, t. 1, 1930, p. 89 et 90). Du lat. juratus « celui qui a juré, celui qui a promis fidélité » (fin XIe s. ds NIERM.; adj. dès le lat. class. « qui a prêté serment »), part. passé adj. subst. de jurare « jurer » attesté dans les chartes octroyées aux villes du Nord de la France dep. 1127 (cf. A. GIRY, Hist. de la ville de St Omer, Bibl. de l'École des Htes Études, 31, 1877, pp. 371-374 et H. PIRENNE, La Question des jurés ds les villes flamandes ds R. belge Philol. Hist. t. 5, p. 406) et qui désignait les conseillers liés par le serment fait au seigneur. Le sens 4 est une transcr. de l'angl. d'apr. jury (cf. FEW t. 5, p. 82a) prob. dans le composé juryman « membre d'un jury », juré ayant désigné à la fois un membre d'un jury ou le jury lui-même lors de la constitution de cette institution en 1791 (v. BRUNOT, op. cit., pp. 86-95). Fréq. abs. littér. : 1 640. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 676, b) 2 175; XXe s. : a) 3 279, b) 1 552.

juré, ée [ʒyʀe] adj. et n.
ÉTYM. V. 1200; lat. juridique juratus, p. p. de jurare. → Jurer.
Qui est consacré dans ses fonctions par le serment qu'il a prêté (en parlant des titulaires de certaines charges).
———
I
1 Adj. et n. (1260, Étienne Boileau). Dr. anc. a Qui avait prêté serment en accédant à la maîtrise, dans une corporation. || Syndics et jurés d'une corporation. || Les maîtres et jurés d'un métier. || Un juré vendeur de volaille. || « Jurée lingère » (Littré). || Maître juré.Fig. || Maître juré filou (cit. 1, Molière).N. m. Titulaire d'une jurande. Jurat. || Corps municipal des jurés (→ Commune, cit. 1).
b Adj. || Métier juré, qui détenait un monopole professionnel.Ville jurée, organisée selon le système corporatif.
2 Adj.Loc. mod. (1580, Montaigne). Ennemi (cit. 17) juré. Déclaré.
———
II N. (1588, en parlant de l'Angleterre; en France, 1791; servit longtemps à désigner le jury, avant que ce mot ne se répande, cf. Brunot, Hist. de la langue franç., t. IX, p. 1029-1035; l'empr. à l'angl. s'est fait d'après jury ou juryman « juré »). Dr. Citoyen, citoyenne appelé(e) à faire partie d'un jury; membre d'un jury. || Le jury de la cour d'assises a été réduit de douze à sept jurés (Ordonnance du 20 avr. 1945). || Jurés titulaires et jurés suppléants forment la liste de session. || Depuis l'ordonnance du 17 novembre 1944, les femmes sont admises aux fonctions de juré. || Appel des jurés. || Serment des jurés. || L'accusé peut récuser quatre jurés. Récusation. || Messieurs les jurés… (→ Honorable, cit. 7). || Les préventions des jurés (→ Atmosphère, cit. 13; innocence, cit. 9). || Entortiller (cit. 2) les jurés.Absolt. || Les jurés : les membres du jury, dans une cour d'assises.
1 Les membres du jury, ou jurés, sont de simples citoyens qui remplissent occasionnellement, temporairement, des fonctions judiciaires (…) les jurés sont là pour exprimer le sentiment populaire. Les jurés apprécient le fait et statuent sur la culpabilité : la cour est juge du droit et se prononce sur l'application de la peine.
H. Donnedieu de Vabres, Précis de droit criminel, §945.
REM. Les fonctions du jury et de la cour ont été modifiées depuis.
2 (…) aux Assises de Rouen j'imaginais irrésistiblement les jurés stupides prenant la place des accusés, et ces derniers réciproquement assis sur les bancs du jury (…)
Gide, Journal, 21 janv. 1946.
DÉR. Jurande.
HOM. Jurer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • jure — jure …   Dictionnaire des rimes

  • juré — juré …   Dictionnaire des rimes

  • Jure — ist unter anderem eine slowenische und kroatische Form[1] des männlichen Vornamens Georg. Bekannte Namensträger Jure Bogataj (* 1985), slowenischer Skispringer Jure Dobelšek (* 1983), slowenischer Handballspieler Jure Francetić (1912–1942),… …   Deutsch Wikipedia

  • juré — juré, ée 1. (ju ré, ée) part. passé de jurer. Promis par serment. •   On verra d un côté le fils d un empereur Redemandant la foi jurée à sa famille, RAC. Brit. III, 3. •   Je réponds d une paix jurée entre mes mains, RAC. ib. v, 3. •   Oui, j en …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • juré — Juré, [jur]ée. part. Il a la signification de son verbe. Il se dit dans le corps des artisans de ceux qui sont préposez pour faire observer les statuts & reglemens à ceux de leur mestier. Chirurgien Juré. écrivain Juré. En ce sens, il est aussi… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • jure — refr.: Siuntė mane motinėlė į Dunojų vandenėlio, jure, jure, jure dra, jure, jure, jure dra LTR …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • Jure — Juré Juré peut désigner : Le membre du corporation désigné par le président pour faire appliquer les règlements intérieurs de celle ci, le membre d un jury, la commune française de Juré dans la Loire. Cette page d’homonymie répertorie les… …   Wikipédia en Français

  • Juré — País …   Wikipedia Español

  • Jure — (lat.), s.v.w. de jure, von Rechts wegen …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Juré — is a village and commune in the Loire département of central France.ee also*Communes of the Loire department …   Wikipedia